print | | de 

La culture du bâti - From my Point of View

Rencontre du réseau 2016




La médiation de la culture du bâti auprès des jeunes est le but de Spacespot – nous nous engageons pour que les écoles parlent de cet acquis culturel. La rencontre du réseau Spacespot annuelle rassemble les médiatrices et médiateurs et les curieux pour soutenir la médiation de la culture du bâti auprès des jeunes.

  La rencontre du réseau Spacespot se tiendra

La participation à la rencontre annuelle est gratuite, nous vous prions de vous par courriel au plus tard jusqu’au 18 novembre.

Nous portons l’accent sur le concept clef de la culture du bâti. Ce concept se veut d’aller plus loin que les œuvres prises une à une. Il place le processus au centre- et c’est ce processus que nous mettrons au centre de nos préoccupations lors de la rencontre de réseau annuelle à Berne. Des professionnels du bâtiment, médiateurs et des personnes clef de l’administration et des associations professionnelles et des offices fédéraux présenterons comment la culture du bâti est vécue, comment elle est transmise et quelles dimensions politiques elle comporte. Vous pouvez télécharger l’intégralité du programme au format PDF ici.

Les intervenants rapporteront leur point de vue spécifique : La culture du bâti – from my point of view. Spacespot s’emparera de ces approches afin de les amener dans les écoles.

En premier parleront les professionnels du bâti. L’ingénieure Clementine Hegner-van Rooden, le technicien en bâtiment Roman Herrmann et l’architecte Anna Jessen éclaireront la signification du concept pour leurs professions respectives. Dans une table ronde les trois experts discuteront le caractère procédurier du concept et la difficulté de transmettre ce processus avec circonspection et sous différents points de vue.

Viennent ensuite deux médiateurs professionnels : Andreas Ruby, directeur du Musée Suisse d’architecture  SAM, et Cedric van der Poel, journaliste spécialisé et rédacteur en chef adjoint de la revue Tracés. Ils montreront quel regard leur rôle requiert sur le thème de la culture du bâti et comment ils présentent ces contenus de manière compréhensible pour les experts et les amateurs.

Pour compléter le tableau la journée réseau s’empare de la dimension politique du concept de la culture du bâti. Nina Mekacher  prend à sa charge le dossier culture du bâti en tant que directrice adjointe la section patrimoine culturel et monuments historiques de l’office fédéral de la culture (OFC). Elle met en œuvre la stratégie pour le message culturel 2016-2020 après que le bâti contemporain ait également été reconnu comme production culturelle pour la première fois. L’OFC développe en ce moment une stratégie interdépartementale de la confédération afin de soutenir la culture du bâti culture du bâti, que ce soit dans les domaines de la construction, de la production et de l'efficacité de l'énergie, de l'aménagement du territoire, de l'aménagement du paysage ou dans ceux de la recherche et de la vulgarisation. Où en est l’OFC dans ce processus ? Comment la médiation de la culture du bâti sera-t-elle soutenue et comment est-ce qu’elle réussira ?

La touche finale reviendra à Claudia Schwalfenberg qui s’engage depuis huit ans au sein de la SIA pour que la culture du bâti soit perçue et discutée. Sous sa direction un manifeste qui définit le concept de la culture du bâti et qui appelle la politique à la reconnaître comme production culturelle est paru en 2011. Le titre du manifeste est : « Culture du bâti. Un défi de la politique culturelle ». Où en sommes nous en Suisse cinq années après la parution du manifeste ? Sommes nous venus à bout ce défi ? Et comment la plus grande association professionnelle Suisse transmet-elle la culture du bâti ?

Comme à notre habitude, assez de temps sera réservé à l’échange entre les participants à la journée réseau et différents acteurs de la médiation de la culture du bâti. La participation à la rencontre annuelle est gratuite, nous vous prions de vous inscrire par courriel au plus tard jusqu’au 18 novembre.